Les origines de Préférence FORMATIONS

Une impulsion de la Direction Générale de l'Enseignement et de la Recherche

En décembre 2003, la Direction Générale de l'Enseignement et de la Recherche (DGER) du ministère de l'agriculture et de la pêche a rédigé une note de service intitulée "Développement des formations ouvertes et à distance (FOAD) : objectifs et proposition de démarche pour la mise en réseau des EPLEFPA au travers de leurs CFA et CFPPA".

Cette note de service, s'appuie sur une dizaine d'années d'expérimentations conduites au sein du réseau de l'enseignement agricole public. Suite à sa publication, une conférence rassemblant 130 personnes représentant les acteurs engagés dans le développement des formations ouvertes et à distance s'est tenue à Clermont-Ferrand les 14 et 15 janvier 2004.

Ont participé à ces rencontres :

  • Formateurs et formatrices de Centre de Formation Professionnelle et de Promotion Agricoles (CFPPA) et de Centre de Formation d'Apprentis (CFA),
  • Directeurs et Directrices d'établissement Public Local d'Enseignement et de Formation Professionnelle Agricoles (EPLEFPA) de Centre de Formation Professionnelle et de Promotion Agricoles (CFPPA),
  • Représentants et Représentantes de Service Régional de Formation et de Développement (SRFD), et de la Direction Général de l'Enseignement et de la Recherche (DGER),
  • Représentants et Représentantes du Système National d'Appui (SNA, notamment le CNPR, Centre National de Promotion Rural, l'ENESAD, l'Ecole Nationale d'Enseignement Supérieur Agronomique de Dijon, l'ENFA l'Ecole Nationale de Formation Agronomique).

Cette conférence a permis de confirmer :

  • La nécessité de développer l'offre de formations ouvertes et à distance au sein de l'enseignement agricole public,
  • La nécessité de la mutualisation entre établissements pour permettre ce développement autour de quatre principes fondateurs :

    • Subsidiarité : Il s'agit de mettre en œuvre les actions au niveau le plus pertinent,
    • Additionnalité : Il s'agit de ne pas se substituer à ce qui relève de la compétence de partenaires de l'enseignement agricole public, et ne pas faire porter au réseau des charges financières qui incomberaient à d'autres acteurs,
    • Délégation de compétence : Il s'agit de rechercher le " gagnant-gagnant ", et l'organisation en réseau ne doit pas prendre le pouvoir sur les membres,
    • Transparence : Il s'agit d'afficher clairement les valeurs et les volontés politiques des acteurs du réseau.

Pour opérationnaliser la démarche, trois groupes de travail ont été missionnés pour apporter des propositions sur l'offre mutuelle de formations ouvertes et à distance et sa promotion, l'économie du système et enfin sur la gouvernance du réseau. Ces groupes ont été enrichit d'une concertation des niveaux régionaux.

C'est sur la base de ces travaux, synthétisés et partagés le 17 juin 2004 à la Bergerie Nationale de Rambouillet, qu'un comité exécutif provisoire a été nommé pour donner vie à Préférence-FORMATIONS, dont le lancement officiel a été réalisé le 3 mars 2005. A cette occasion le comité provisoire a présenté les résultats de ces travaux et la décision de lancer Préférence FORMATIONS a été actée collectivement.

Dès le mois de septembre 2005, les adhérents au réseau Préférence FORMATIONS ont reçu les premiers contacts de candidats ayant un projet pour exercer une activité en milieu rural et les premiers parcours de formation ont été organisé dans le cadre de Préférence FORMATIONS : "le réseau des EPLEFPA pour développer les réponses de formations ouvertes et à distance".

Avec Préférence FORMATIONS, les adhérents apportent désormais à leurs publics de nouvelles solutions en proximité pour accompagner les projets des acteurs du monde rural.

En janvier 2006, le Comité Exécutif Provisoire est devenu Comité Exécutif suite à l'élection, par les adhérents, de leurs représentants.