Les champs de compétences de Préférence FORMATIONS

Les établissements membres du réseau Préférence FORMATIONS sont présents dans tous les secteurs professionnels du monde agricole et rural : agriculture, environnement, espaces verts, forêt...

Pour l'agroalimentaire, les établissements spécialistes de ce secteur sont regroupés au sein du réseau F2A .

 

 

6 champs de compétences

Une formation homogène, accessible, proche et accompagnée : le réseau développe une offre de formation qui répond aux demandes individuelle ou collective quelles qu'elles soient sur le territoire.

  • Homogène : La formation est construite dans un cadre normé s'appuyant sur un cahier des charges et une politique qualité ;
  • Accessible : La formation est individualisée et permet la prise en compte de la personne et de son projet, grâce à une organisation et des modalités ouvertes (modularisation, formation en ligne...) ;
  • Proche : La formation laisse place à une adaptabilité au territoire, à des spécificités et à ses projets. Elle se déroule toujours dans des lieux de formation à proximité des bénéficiaires, sur l'ensemble du territoire national ;
  • Accompagnée : Il n'y a pas de formation sans médiation humaine, qu'elle se fasse par des prestations d'accueil ou d'orientation, la mobilisation de formateurs, des modalités de médiation pédagogique, d'accompagnement de projet ou de partage entre pairs.

Une construction collective des dispositifs : chaque action de formation portée par le réseau est construite collectivement par un ensemble d'établissements volontaires, le dispositif est ensuite mutualisé selon un cadre défini à l'ensemble des établissements, les ressources produites mises à disposition du réseau.

Le réseau est en capacité d'effectuer une analyse des besoins, d'élaborer un cahier des charges et de piloter un projet en s'appuyant sur des relais dans les établissements. Il peut notamment développer une ingénierie en réponse à la demande des partenaires professionnels ou d'un secteur en particulier.

Le réseau assure la coordination et l'animation des projets nationaux et internationaux.

Il vise à essaimer localement des projets construits nationalement en prenant en compte les attentes et l'organisation territoriale des partenaires. La mise en œuvre des dispositifs se fait sur la base de l'engagement des établissements, elle s'appuie sur leur autonomie et leur compétence territoriale.

Le réseau est en capacité de développer des partenariats variés, nationaux, construits autour d'un dispositif concret.

Dans tous les cas, la construction de partenariat se fait dans un objectif d'essaimage local dont le résultat, inédit, procure aux membres du réseau, comme aux partenaires l'opportunité de conclure localement des partenariats durables.

Communication par le réseau sur son action : il communique auprès des interlocuteurs internes et externes sur ses actions, ses projets, ses membres et son organisation.

Développement d'outils de communication pour promouvoir les actions du réseau localement par les établissements et enrichir les relations partenariales de l'établissement.

Le réseau peut être amené à élaborer des études, établir des bilans d'actions, des tableaux de bord, des indicateurs de gestion. Il mène notamment des enquêtes de satisfaction et réalise des analyses prospectives permettant d'anticiper les évolutions.

Il met en œuvre une politique qualité non normative, elle repose sur l'engagement des établissements du réseau, formalisé par des cahiers des charges et par une régulation des membres.